Le guide de votre bien-être à domicile

Relaxation

Le training autogène : vos paupières sont lourdes !

yoga

© Vision Images

Cette méthode est basée sur l’autosuggestion. Elle est idéale si vous souffrez de dépression, si vous voulez arrêter de fumer ou si vous préparez une compétition sportive. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle demande un apprentissage quotidien. L’avantage, si vous êtes régulier, est que la méthode est considérée comme acquise au bout de trois mois.
  1. La méthode
  2. Les exercices

Créée par le docteur Johannes Shultz en 1932, la méthode originelle faisait la part belle à l’auto-hypnose. De nos jours, cette méthode est adaptée pour permettre un auto-apprentissage.

Bien que long et fastidieux, le training autogène a des bénéfices indéniables lorsqu’il s’agit d’en finir avec des méthodes addictives (tabac, jeux), d’aider à résoudre des comportements involontaires comme ronger ses ongles, ou encore de régler l’anxiété liée à certaines peurs comme prendre l’avion. Les résultats dépendront de votre discipline et de la confiance que vous aurez acquis tout au long du processus d’apprentissage.

La méthode

Dans un premier temps, le training autogène vous apprend à créer une sensation de calme et de bien-être, aussi bien physique que mental, par la détente musculaire.

Le postulat de départ de cette méthode est que vous preniez le contrôle de votre corps et ainsi, de votre vie. L’objectif principal est que vous deveniez pleinement reponsable de vos actes et de vos pensées. Evitez donc les méthodes audio : il est important que vous ne soyez pas dans un état de passivité et que la seule personne que vous écoutiez soit vous. Pratiquez dans un environnement calme où vous êtes seul.

Dans un premier temps vous pouvez être allongé afin de vous aider à prendre concsience de la pesanteur de votre corps. Pour les séances suivantes, le mieux est que vous soyez assis.

Les exercices

La méthode consiste en plusieurs séries d’exercices qui correspondent chacun à une phase que l’on pratique plusieurs fois par jour et, que l’on ajoute à la série suivante une fois acquis. Ainsi les séances d’entraînements deviennent de plus en plus longues à mesure que vous progressez. Chaque phase met l’accent sur un point spécifique.

    Phase 1 : Pesanteur dans les membres Phase 2 Chaleur dans les membres Phase 3 : Calme et régularité des battements cardiaques Phase 4 : Lenteur et régularité de la respiration Phase 5 : Chaleur et souplesse dans le plexus solaire Phase 6 : Fraîcheur au niveau du front

La première étape du processus autogène est composée d'une série de six "exercices" qui seront progressivement appris et réalisés trois ou quatre fois par semaine.

Avant chaque exercice, vous devez vous concentrer intensément sur une expression spécifique, comme "mon bras droit est très lourd". Il est conseillé de porter son attention sur le ressenti qui correspond à la phrase plutôt que sur la phrase en elle-même. Ainsi, lorsque vous pensez "mon bras droit est très lourd", vous devez avoir la sensation que ce bras droit est effectivement très lourd ! Vous procéderez ainsi jusqu’à la fin de la première série et recommencerz pour les cinq autres.

Cette technique est extrêment bénéfique, car elle apprend à influencer le système physiologique. Après plusieurs mois de pratique vous pourrez influencer votre circulation sanguine et ainsi, vous empêcher de rougir, calmer les palpitations de votre c½ur ou apaiser un estomac irrité.